EXCERPT 6’ 45’’

ENTROPIE À LIMA (2014)

Ce film est une réflexion sur la persistance du développement humain, qui se déploie à partir de sa volonté faustienne pour élargir les limites du territoire. C’est en observant la puissance de l’Homme pour s’imposer face au paysage, que la modernisation est vue comme un geste primitive qui se répète dans le temps. C’est ainsi que la ville et le paysage sont territoires en transformation constante, en devenir permanent, et le Monde est définie comme un théâtre de chorégraphies qui est nourrie par l’effort. Le geste devient la matière première du changement, de la transformation du Monde.

Vidéo, HD, 16:9, couleur, son, 23’ 22’’